• AtelierFlor33

LA VITAMINE D : elle peut aussi être végétale !!


En ces temps de covid, vous avez sûrement entendu parler de cette fameuse Vitamine D. Elle porte d'ailleurs bien mal son nom puisque c'est plus une hormone qu'une vitamine. En effet elle a une synthèse endogène, ce qui signifie que notre corps en produit.


Elle a de multiples fonctions mais elle est surtout connue pour son rôle phosphocalcique (les os solides !). Cependant elle intervient dans la trophicité musculaire, dans la synthèse de la testostérone, dans l'expression des gênes et a d'importantes fonctions dans l'immunité et la modulation de l'inflammation. C'est d'ailleurs ce dernier rôle qui l'a propulsée sur le devant de la scène ces derniers mois.


Le taux santé de cette vitamine D est situé entre 60 et 80 ng/mL... je vous vois déjà foncer vers votre dernier bilan sanguin pour vérifier si votre taux est optimal... Malheureusement on estime que la majorité de la population est carencée et donc bien loin de ce taux santé. Et vous allez comprendre pourquoi. Elle est synthétisée au niveau de la peau, à partir d'un dérivé du cholestérol. Et oui celui-là même qu'on tente de chasser à tout prix. Vous comprenez ainsi qu'une prise de nos chères statines qui bloquent la synthèse de cholestérol pourra donc rendre difficile la synthèse de cette vitamine D.

Cette synthèse de vitamine D s'effectue grâce aux UV B. Elle nécessite donc une bonne exposition au soleil sans habits. Nous passons une bonne partie de l'année en pantalon et avec des manches longues. C'est donc un nouveau facteur limitant pour notre vitamine D.

La qualité de la peau jouera également un rôle important : une peau vieillissante ou une peau foncée auront une synthèse endogène moins importante.


Ok, ok, on a compris qu'on manquait tous ou presque de vitamine D … Alors maintenant on fait quoi ?

Dans l'alimentation les apports seront malheureusement insuffisants pour optimiser notre taux de vitamine D. On en trouve tout de même dans le foie de morue, dans les poissons gras, dans le jaune d'œuf. Mais ce sera trop peu pour atteindre notre taux optimal de 60 ng/mL. Il faut donc se complémenter plutôt par une prise quotidienne. Les prises uniques permettent de remonter le taux mais celui-ci va redescendre encore plus bas qu'il ne l'était un mois après. La prise journalière sera personnalisée en fonction du dosage sanguin, néanmoins une prise quotidienne de 60 à 80 Ui/kg/jour permettra de maintenir le taux optimal une fois ce dernier atteint. La vitamine D étant liposoluble, il faudra préférer une prise lors d’un repas gras pour mieux l’assimiler.


Vous pourrez trouver une complémentation d’origine végétale, issue du Lichen, un champignon associé à une algue.


Ne négligeons pas cette vitamine qui, à un taux santé, nous permet de lutter contre toutes les maladies de civilisation en pleine explosion : maladies auto-immunes, cancers, maladies cardiovasculaires, troubles métaboliques...


Nadia Talbi

Kinésithérapeute DE

Consultante en micronutrition

129 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout